Le voyage décroche la Lune

Les métiers de demain du tourisme

Toutes ressemblances avec des métiers qui existeront demain ne sont pas fortuites.

En cette année 2035, le salon des métiers du tourisme décolle. Logique, car, pour la première fois, il a lieu sur la Lune. Les experts du tourisme affluent, mais nous sommes loin des ambiances lourdes et commerciales des salons d’antan. Tous les participants débarrassés de l’attraction terrestre paraissent aussi légers que guillerets. Les organisateurs leur ont fourni des combinaisons qui permettent de marcher comme sur la terre ou de s’envoyer en l’air an ayant la tête dans la Lune.

Ce salon réunit tous les secteurs porteurs du tourisme. Dans l’espace flotte une dizaine de bulles. Dans de célestes mouvements, elles se rapprochent et s’entrechoquent pour laisser passer les visiteurs.

Voyages dans l’espace

La première bulle est consacrée aux voyages dans l’espace. Des spacionateurs , les nouveaux tours opérateur de l’espace, vantent les mérites des voyages dans le « Grand monde ». Pour séduire de nouveaux collègues, ils expliquent que depuis la mise au point de l’ascenseur spatial, le voyage s’est simplifié est donc démocratisé. Les clients sont nombreux, car l’espace est un paradis du dépaysement. Outre permettre de profiter d’une vue imprenable sur la terre, l’apesanteur leur permet d’abandonner toutes les lourdeurs terriennes. Les hôteliers recherchent des archilunaires pour fabriquer des habitats recyclables en fil de pierre lunaire adaptés aux rêves des visiteurs.

Voyages au fond des mers

La bulle suivante est le fief des « julevernistes ». Ils invitent ceux qui se sentent sous l’eau dans leur vie actuelle à aller travailler à 20 mille lieux sur les mers. Les hôtels sous-marins sont entièrement automatisés et robotisés. Lits, ménage, cuisine… Tout est pris en charge par des robots.

Ils recherchent des aclamatiseurs. Leur mission est d’aider les clients à supprimer leurs angoisses. Le côtoiement des poissons aux faciès parfois peu avenants provoque souvent des réactions étonnantes chez les nantis en mal de dépaysement. De nombreux postes de muséo-plongeurs sont aussi à pourvoir dans le musée subaquatique d’Alexandrie. La chaîne hôtelière Tony Webb recrute des serveurs-corrallistes. Ils rappellent que 10 % des bénéfices réalisés par ces hôtels de luxe servent à entretenir les récifs coralliens.

Voyages désorganisés

Après des décennies de voyages organisés, la mode est désormais aux  voyages désorganisés. « Les voyageurs veulent qu’on leur organise de l’imprévu. Ils veulent être étonnés, surpris à tous les instants », explique Huhang WB, le responsable de la bulle. Pour répondre à l’attente, les aélatoiristes proposent des voyages-loto où l’on tire sa destination à l’aéroport. Ils ont aussi dans leur sac, des voyages en courant alterné qui proposent chaque jour des expériences différentes. Mais, ceux qui ont le plus de succès sont les voyages-rencontres où l’on peut partager gite, couvert, journée de travail, vie de famille avec les autochtones. « Pendant des années, les voyages étaient déterminés par des algorithmes. C’était bien, mais jamais exceptionnel. Les nouveaux voyageurs ne veulent plus être baladés par les mathématiques. Ils veulent choisir un restaurant, une activité en se basant sur les opinions des locaux., précise Huhang WB. Le voyage-rencontre a tellement de succès que dans une ville comme Paris, airbnbiste est devenu un métier à temps partiel pour une personne sur 10. Ce phénomène a été accéléré avec les traducteurs automatiques qui ont supprimé les barrières des langues.

Voyages à la maison

La quatrième bulle est destinée aux casaniers du tourisme. La principale motivation de ces voyageurs du sur place est la protection de l’environnement. Ils ne veulent pas donner le dernier coup de massue à la planète en faisant voler des avions polluants. Là, les alentouristeurs déploient d’imagination pour convaincre que les plus belles aventures sont au pied de chez soi. Pour trouver des adeptes, les professionnels doivent juste faire appel à leur imagination qui, comme chacun sait, est la meilleure compagnie de transport du monde.

Des virtualistes invitent à supprimer les limites que nous imposent notre enveloppe corporelle. Ils proposent aux voyageurs de nager sous un iceberg, se faire bronzer sur Mars, sauter d’un gratte-ciel de Tokyo… L’idée est de se dépasser sans jamais être dépassé.

Voyages santé

Le cinquième espace est consacré au tourisme médical : « Depuis quelques années, chaque lieu touristique a une spécialité médicale. On va à Paris pour soigner son cancer, à Bangkok pour une opération chirurgical, Marrakech pour se refaire le portrait, à Prague pour supprimer sa myopie… », raconte le Docteur Iman. Dans ces centres, on cherche des doctouristeurs. Ces professionnels ont une compétence dans la santé et une autre dans le tourisme. Cette double approche permet de donner confiance aux touristes et de les attirer en masse : « Quand un chirurgien vous a guidé dans une randonnée, on ne remet pas en cause ses compétences médicales », explique le Docteur Iman.

Voyages dans le temps

La sixième bulle est consacrée aux voyages dans le temps. Comme les temporalistes proposent une téléportation dans le futur, c’est bien entendu celle qui attire le plus de visiteurs. Les participants veulent vérifier que le voyage dans le temps est bien réel et ne continuent pas à être des réflexions farfelues de scientifiques ésotériques. À la sortie de l’expérience, les participants sont troublés. Pour autant, ils ne savent pas si c’est bien dans leur futur qu’ils ont été projetés ou dans un édulcorant. Réponse dans dix ans au minimum. En attendant, ils peuvent relire Albert Einstein qui disait : «La distinction entre passé, présent et futur ne garde que la valeur d’une illusion, si tenace soit-elle. »

Voyages dans les zones interdites

La septième bulle est la plus complexe d’accès. C’est logique, car elle présente les voyages dans les zones interdites, ces pays et régions rendus inaccessibles par des conflits ou des problèmes politiques, Le monde ouvert étant devenu de plus en plus petit, les voyagilleros proposent aux intrépides de franchir les murs. Si le voyageur peut se vanter d’avoir été dans des endroits interdits, il est bien précisé qu’aucune assurance ne les prend en charge.

Voyages en réchauffement climatique

Dans la dernière bulle du salon, des écovoyagistes incitent les touristes à venir découvrir les dégâts du réchauffement climatique. Ils verront des villes englouties, des espèces menacées. Ils pourront voir les ours polaires qui vivent leurs derniers jours en raison de la fonte rapide de la banquise.

Offres d’emploi

Au salon des métiers, des annonces holographiques proposent différents emplois

Cherche

Bagatikeur pour aéroport

Vous êtes en charge du maintien du lien entre le voyageur et ses valises. Si le voyageur dispose d’un sacamilou (valise-chien) vous vérifiez qu’elle n’aboie pas dans l’aéroport.

Vous garantissez la transmission d’images et messages à partir des valises. Vous mettez en place des filtres pour éviter des diffusions inappropriées.

Vous assurez le bon fonctionnement des scanners lasers moléculaires qui visualisent et listent le contenu d’une valise. Vous maintenez à jour sa base de données pour que tous les produits interdits soient immédiatement repérés.

 

Botiste jonglant avec le code, l’imagination, sa passion du voyage

Vous concevez le compagnon robotisé de voyage idéal pour chaque voyageur.

Vous intégrez ses demandes, désirs et données personnelles disponibles. Vous augmentez la base de toutes ses publications sur les réseaux sociaux.

Vous déterminez pour chacun la forme, la voix de ce compagnon.

Vous concevez un dispositif d’aide qui va assister le voyageur tant lors de la préparation (valises, passeports, formalités..), qu’au cours du voyage (activités, restaurants, rencontres..), qu’au retour (rangement, récits, montages…)

 

Géoguideur à la carte

Vous fabriquez des cartes interactives pour que vos clients ne perdent jamais le Nord.

Vos cartes sont holographiques, collaboratives, irremplaçables. Elles sont reliées à des chaussures qui projettent sur le sol des flèches qui indiquent le chemin. Vos dispositifs peuvent s’adapter aux nombreux bugs et hacks des satellites.

 

Camoiriste spécialisée dans l’hyper personnalisation

Vous programmez les chambres des voyageurs pour qu’ils y vivent des expériences uniques. Température de l’air, taille et orientation du lit, puissance de la douche… Vous personnalisez chaque élément. Vous faites évoluer les murs en fonction des attentes des voyageurs : œuvres d’art, films, messages, coaching sportif création de zones d’intimité… Vous vérifiez les valises et imprimez les objets manquants. Vous mettez en place un éclairage permettant de recaler les horloges internes des clients subissant les effets du décalage horaire. Vous ajoutez de la vitamine C dans les douches de ceux qui manquent de tonus.

 

apéro du futur

18 h à 21 h chez Secondesk. Paris 17e

Découvrez et inscrivez-vous

Conférence-atelier

19 h à 21h30 à l’OpenMind Kfé Paris 9e

Découvrez et inscrivez-vous

 

atelier-formation

9h à 16h30 au Grands Voisins Paris 14

Découvrez et inscrivez-vous